Réseau-observatoire international sur la professionnalisation

roip-bannière

Le réseau-observatoire international sur la professionnalisation cherche à:

  • Décrire et analyser, dans le cadre d’un réseau scientifique international la question de la professionnalisation dans les métiers relationnels et de l’interaction humaine à visée éducative et socio-éducative ;
  • Définir et caractériser ces métiers comme des métiers adressés à autrui, c’est-à-dire des métiers et professions dont la mission principale est d’intervenir auprès de différentes populations avec une visée d’apprentissage et de développement ;
  • A analyser et à comprendre :
    • Les caractéristiques de ces métiers, ce qui les définit, leurs évolutions internes et à quelles fonctions professionnelles et demandes sociales ils répondent ;
    • Les pratiques professionnelles constitutives de ces métiers, et en particulier les pratiques éducatives ;
    • Les gestes du métier, les savoirs professionnels et les compétences à apprendre, à mobiliser et à développer dans ces métiers ;
    • Les dispositifs et pratiques professionnalisants préparatoires à ces métiers ;
    • Les perspectives épistémologiques, théoriques et méthodologiques permettant d’étudier les processus de professionnalisation dans ces métiers ;
    • L’évaluation des processus de professionnalisation, leur efficacité et leur efficience au regard d’une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences dans les entreprises et les organisations ;
    • Les effets d’une visée de professionnalisation sur l’évolution identitaire de ces métiers, sur la modélisation des pratiques éducatives et sur les transformations des curriculums et des dispositifs de formation professionnelle initiale et continue ;
    • Les articulations et forces de transversalité entre ces différents métiers, en particulier sur le plan des pratiques éducatives.
  • Promouvoir un fonctionnement en réseau de la recherche en sciences de l’éducation en soutenant une perspective d’éducation comparée afin de :
    • Rassembler des résultats de recherche en assurant leur diffusion et leur valorisation auprès de la communauté scientifique, des décideurs politiques, économiques et des différentes communautés d’acteurs et de travailleurs en mobilisant notamment, à partir de recensions d’écrits des processus de comparaison entre les modèles, les théories, les concepts et les méthodologies ;
    • Fédérer des équipes de recherche autour d’un même objet scientifique ;
    • Mobiliser une perspective d’éducation comparée pour étudier, analyser et comprendre les différents contextes, situations et territoires dans lesquels s’exercent les métiers relationnels et de l’interaction humaine à visée éducative ;
    • Démultiplier par un dispositif et un processus de réseautage les activités de coproduction scientifiques favorisant ainsi le transfert accéléré des savoirs vers les pratiques des acteurs et des organisations.