La place de la recherche en sciences humaines, sociales et économiques dans les écoles d’ingénieurs

Volume 4 numéro 2

Accéder au numéro

Coordonnateurs du numéro:

Michel Sonntag, INSA, Strasbourg, France François Gitzhofer, Faculté de génie, Université de Sherbrooke, Canada Michel Lejeune, École polytechnique de Montréal et INRS, Canada

Que la formation des ingénieurs ne se réduise pas aux sciences et techniques et comprenne aussi une formation en sciences humaines, sociales et économiques (SHSE) se comprend dès lors que l’on prend en considération les activités réelles des ingénieurs et leurs fonctions dans les entreprises. Celles-ci ne se limitent pas au calcul scientifique et la conception et fabrication technique, l’ingénieur est aussi chef de projet, responsable d’équipe, manager, dirigeant d’entreprise… Il peut être confronté à des prises de décision à forts enjeux sociétaux, à d’autres cultures et valeurs que les siennes. Il est pris dans des relations professionnelles où le comportement stratégique des acteurs est souvent central … Mais la question de cette formation ne va pas sans dire. Par qui est-elle assurée ? Comment est-elle assurée ? Repose-t-elle sur des champs scientifiques ? Est-elle adossée à la recherche ? La formation des ingénieurs ouverte sur les SHSE Positionnement de la formation des ingénieurs, par rapport à cette question . Si quelques postes statutaires en SHSE existent dans certaines Écoles, le plus souvent les enseignements en SHSE sont confiés à des consultants et intervenants extérieurs qui ne font pas partie du corps des enseignants titulaires des Écoles. N’est-ce pas une façon de dire que malgré les affirmations de bonne intention, on estime que ces enseignements ne font pas partie des mêmes types d’enseignements que les sciences et techniques ? Les formations économiques, sociétales et humaines sont-elles soutenues par des activités de recherche en sciences humaines, économiques et sociales dans les Écoles d’ingénieurs ? Quelle place les établissements d’enseignement supérieur qui ont en charge la formation des ingénieurs réservent-elles à la recherche en SHSE ? Dans les Écoles les formations scientifiques et technologiques (sciences pour Ingénieurs) sont adossées à la recherche à travers des laboratoires parfois partagés entre établissements. Qu’en est-il pour les SHSE ?  Dans quelle mesure, par exemple, l’institution supporte-t-elle la recherche scientifique sur la question du rapport entre technologie et société dans la profession de l’ingénieur ? En quoi les cours qui sont offerts dans les programmes universitaires reposent-ils sur des fondements scientifiques à jour ? D’autres questions se posent également par rapport à la qualité de l’enseignement des sciences humaines et sociales. Quelles sont par exemple les qualifications scientifiques, l’expérience et les compétences des enseignants qui dispensent les cours en sciences sociales et humaines ? En quoi l’institution renforce-t-elle l’apport de la recherche scientifique à l’enseignement des sciences sociales et humaines ? C’est à ces différentes questions que se consacre ce numéro.

1.      Introduction

Michel Sonntag, INSA, Strasbourg, France

François Gitzhofer, Faculté de génie, Université de Sherbrooke, Canada

Michel Lejeune, École polytechnique de Montréal, Canada

p.1-4

2. La technique est-elle condamnée à entrer par effraction dans notre culture

Marianne CHOUTEAU, Marie-Pierre ESCUDIE, Joëlle FOREST et Céline NGUYEN, INSA, Lyon, France

  1. 5-16

3. Évolutions de la formation et de la recherche en sciences humaines et sociales dans les écoles d’ ingénieurs en France

Auteur : Catherine Roby, Université de Rennes 2

p.17-33

 4.     L’ apport de la sociologie de la technologie à la professionnalisation de l’ ingénieur

Michel Lejeune, École polytechnique de Montréal

p.34-42

  5. Réflexions sur 25 ans de formation aux relations humaines dans une école d’ ingénieurs

Jean-Gabriel Offroy, ISTI, Ecole Internationales du traitement de l’’information

p.43-53

6.     L’ invention de la créativité

Christian Michelot, École centrale de Paris

p. 54-61

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Filed under Numéros parus

Comments are closed.