Ligne éditoriale

English

Ligne éditoriale

L’objet de recherche : la professionnalisation

La revue Phronesis est une revue scientifique internationale prenant pour objet de recherche l’étude des discours et des pratiques au service de la professionnalisation des métiers et des parcours de formation. Si elle s’intéresse à la professionnalisation à travers toutes les activité humaines (transformation du monde et transformation de soi), elle accorde attention particulière à la professionnalisation des métiers et des parcours de formation qui relèvent des professions adressées à autrui.  L’analyse des recherches portant sur ces métiers de l’humain et sur leurs pratiques professionnelles met en évidence l’incontournable finalité éducative du travail réalisé qui nécessite pour leur compréhension une approche multi et interdisciplinaire.

Jusqu’alors, les travaux scientifiques classiques s’intéressant à la professionnalisation se sont assez largement intéressés aux activités industrielles et, dans une moindre mesure, et de manière plus récente, aux professions dans lesquelles la relation humaine est au coeur de l’activité. L’analyse des recherches portant sur ces métiers (et/ou ces professions) de l’humain et celles étudiant leurs pratiques professionnelles mettent en évidence la finalité éducative du travail réalisé. Dans cette perspective, il semble pertinent d’interpeller les sciences de l’éducation comme grille de lecture compréhensive de la professionnalisation des professions adressées à autrui et des parcours de formation y conduisant.

En effet, nous défendons l’idée que les activités constitutives de ces métiers et/ou de ces professions de l’humain ont notamment pour finalité la production d’un travail éducatif, même si cette « éducation » ne relève pas que du seul contexte scolaire. L’analyse des référentiels professionnels propres à ces métiers et à ces professions ne met pas toujours en évidence ni n’explicite cette visée éducative. Mais il ressort que « l’adresse à autrui » se pense et se met en œuvre avec une intention bienveillante d’aide aux apprentissages et/ou au développement tant professionnels que personnels. Cette intention porte parfois aussi une stratégie voire une fonction éducative et formative d’accompagnement de différents publics. Affirmer cette visée éducative des professions et des métiers de l’humain, c’est reconnaître que les professionnels font œuvre d’éducation car ils contribuent à la recherche d’un mieux-être chez autrui dont la condition première serait la réussite de ses différents apprentissages. Dès lors, ces professions et ces métiers de l’éducation, de la formation, du conseil et de l’accompagnement, celles aussi du « prendre soin » et du travail social, autrement dit ces professions et métiers de l’humain, se caractérisent par une visée éducative et éthique, par la dimension psychosociale de leur agir professionnel et par le caractère relationnel du travail réalisé.

Les activités constitutives des professions et des métiers de l’humain présentent des particularités communes le plus souvent étudiées de manière mono-disciplinaire. Or, Phronesis est une revue scientifique dont la ligne éditoriale s’inscrit résolument dans une perspective interdisciplinaire de l’étude de la professionnalisation. Les recherches et les réflexions dont elle rend compte portent à la fois sur le sens de la professionnalisation, sur les rapports entre travail et formation, sur la question de l’apprentissage et du développement professionnel, mais aussi sur les activités et sur les pratiques des différents acteurs agissant dans un contexte de professionnalisation. Dans cette perspective, la revue Phronesis cherche à valoriser les travaux sur l’apprentissage professionnel, sur la fonction de l’expérience dans le développement professionnel, sur l’alternance comme configuration spécifique de parcours de professionnalisation, sur l’analyse de l’activité du travail en particulier dans sa visée éducative. Tout en interrogeant les dimensions idéologiques et politiques des discours et des pratiques de la professionnalisation, la revue Phronesis fait état également des débats stratégiques, organisationnels et pédagogiques qui président et accompagnent la mise en œuvre de la professionnalisation, dans les différentes organisations formatrices et apprenantes.

Être une revue scientifique prenant la professionnalisation comme objet d’étude, c’est aussi débattre des professions et des métiers de l’humain, tant sur le plan des évolutions de leurs contextes sociohistoriques, politiques, idéologiques et transformateurs de leurs pratiques professionnelles que sur le plan des conditions pédagogiques les plus favorables pour accompagner un apprenti ou un novice à devenir un professionnel. C’est également prendre en compte les différentes disruptions constitutives d’un projet personnel et professionnel fait de bifurcations et de reconversions choisies ou contraintes.

La revue Phronesis propose donc de s’intéresser aussi aux acteurs de la professionnalisation (formateurs, tuteurs, accompagnateurs, conseillers, évaluateurs) qu’ils interviennent en situation de formation et/ou en situation de travail.

Description de la revue et de son orientation stratégique

La perspective première de la revue consiste à privilégier la diffusion de connaissances scientifiques nouvelles sur la professionnalisation des métiers de l’humain et sur la professionnalisation des parcours de formation. Outre la présentation de travaux de recherche originaux, la revue Phronesis souhaite contribuer à une mise en débat des grandes questions théoriques et conceptuelles constitutives de la professionnalisation. L’évolution des revues scientifiques en sciences humaines et sociales a été marquée ces dernières années par une inflation croissante de textes présentant des résultats de recherches empiriques faisant la part belle aux exigences méthodologiques et aux injonctions normatives invitant à traduire les résultats de recherche en données dites probantes. La revue Phronesis souhaite aujourd’hui donner ou redonner une place plus conséquente et significative aux écrits scientifiques présentant des théories, des concepts, des analyses et des débats d’idées. Sans ces éclairages théoriques et conceptuels, sans la mise en évidence des fondements épistémologiques des thèses défendues, sans l’encouragement aux saines polémiques, la recherche en sciences humaines et sociales et tout particulièrement dans les sciences de l’éducation, risque de demeurer confinée à une visée utilitariste et instrumentale de la démarche scientifique, en privilégiant le comment sur le quoi et sur le pourquoi, autrement dit en favorisant l’identification de preuves au détriment de la mise en valeur d’une finalité compréhensive de la recherche en sciences humaines et sociales.

La revue Phronesis invite donc la communauté scientifique internationale en sciences humaines et sociales, et tout particulièrement la communauté des chercheurs en sciences de l’éducation, à la rejoindre dans cette valorisation du débat, à situer leurs travaux dans une perspective multi-référentielle et interdisciplinaire, à mettre en perspective leurs résultats et leurs réflexions au regard de leurs fondements épistémologiques, théoriques et conceptuels.

Phronesis se veut enfin être une revue savante internationale. Elle encourage donc les publications d’auteurs francophones et non francophones. Elle participe pleinement aussi à la valorisation et à la diffusion des connaissances scientifiques en contribuant à des colloques, symposia, journées d’études. Elle souhaite prendre pleinement sa part dans l’animation et le développement de réseaux internationaux dédiés à l’étude de la professionnalisation des parcours de formation et des métiers de l’humain.

Janvier 2021