Les récentes parutions des membres du Comité scientifique

Progin, L., Letor, C., Étienne, R., Pelletier, G. (2021). Les directions d’établissement au coeur du changement. Pilotage, collaboration et accompagnement des équipes éducatives. Bruxelles : De Boeck supérieur.

L’ouvrage collectif Les directions d’établissement au cœur du changement est centré sur l’exercice du leadership comme processus de mobilisation et transformation du monde scolaire. Les directions reçoivent des injonctions contradictoires des responsables politiques et elles éprouvent le besoin de bénéficier d’un véritable outil de réflexion et d’accompagnement pour composer avec des réalités et des objectifs multiples tels que diriger une école pour tous, élaborer des partenariats, susciter la mobilisation des enseignants, encadrer et évaluer le travail enseignant…

Les auteurs étudient les pratiques de directions d’établissement dans le monde éducatif francophone (Belgique, France, Québec et Suisse) ainsi que dans un milieu anglophone (San Francisco) en les situant dans le contexte des changements en cours (nouveau management public, demande de mobilisation des acteurs, leadership centré sur l’apprentissage, gestion axée sur les résultats…), avec l’objectif d’y discerner les activités mais aussi les cohérences construites effectivement par les directions. Il s’agit de mieux comprendre les réformes en cours et d’entrer de manière concrète dans l’implémentation et le développement de celles-ci afin de traiter quatre défis majeurs :
1. Diriger une école pour tous
2. Élaborer des partenariats et des collaborations pour se former à la fonction de direction
3. Susciter et soutenir la mobilisation des enseignants
4. Développer des compétences pour encadrer et évaluer le travail enseignant, en particulier à travers les rendez-vous de carrière et les visites de classe.

Younès, N., Gremion, C., Sylvestre, E. (2020). Évaluations, sources de synergies ? Éditeur : Les Presses de l’ADMEE

L’évaluation traverse les champs de l’éducation et de la formation. Le présent ouvrage, fondé sur les travaux du colloque de Lausanne en 2019, interroge plus particulièrement ce qui se passe entre normalisation, contrôle et développement formatif. Insister sur ce qui se produit entre ces postures, c’est prendre en compte à la fois les ruptures et les continuités mais aussi les multiples relations, glissements, passages et confrontations en jeu. C’est ainsi cibler les interactions et inter-engendrements à l’oeuvre, tout en prospectant dans quelle mesure et de quelle manière les dispositifs d’évaluation et les transformations qui leur sont liés peuvent s’articuler de manière fécond

Filliettaz, L, Zogmal, M. (2020). Mobiliser et développer des compétences interactionnelles en situation de travail éducatif. Toulouse : Éditions Octarès.

Le travail au quotidien des éducateurs de l’enfance constitue encore aujourd’hui une réalité méconnue et occultée par d’innombrables représentations sociales et attentes institutionnelles. Peut-être parce qu’il semble se rapprocher de dispositions naturelles ou acquises spontanément – celles de savoir éduquer des enfants – il ne fait que rarement l’objet de recherches dans le champ des sciences de l’éducation. Et pourtant, le travail éducatif  » ne se fait pas tout seul « . D’abord parce qu’il mobilise chez les professionnels une mise en oeuvre de ressources dans des situations nécessairement singulières et souvent marquées par l’incertitude. Et ensuite parce qu’il repose sur une distribution de ces ressources et un accomplissement nécessairement collectif. Qu’ils animent un jeu avec des enfants, qu’ils accueillent leurs parents dans des moments de bilan, qu’ils régulent ou coordonnent leurs pratiques à l’occasion de colloques d’équipes, les professionnels de l’éducation ne constituent jamais des acteurs solitaires et autonomes : ils agissent sur-, réagissent à-, se posent contre-, se mettent en lien avec-, etc. Bref, ils interagissent dans des environnements matériellement et historiquement situés. C’est ce travail interactionnel et les compétences requises pour le mener à bien qui constitue l’objet de cet ouvrage. Au moyen d’une observation fine de situations éducatives ordinaires filmées dans des institutions de la petite enfance du canton de Genève en Suisse, les auteurs apportent un éclairage sur différentes facettes du travail éducatif dans le champ de la petite enfance : la structuration des activités d’éveil, l’animation des jeux libres, l’observation des enfants, la conduite des réunions et des transitions, l’encadrement et l’accompagnement des étudiants à l’occasion de stages. Ce travail analytique fin vise un double objectif. Celui de comprendre quelles compétences interactionnelles sont mobilisées et requises par les métiers de la petite enfance. Et aussi celui de décrire comment ces compétences se construisent et se développent dans des situations de formation professionnelle initiale.

Alhadeff-Jones, M. (2020). Explorer l’inconscient rythmique dans les pratiques d’histoire de vie en formation. Education Permanente, 222, 43-51.

Bank, V. (2021). Ökonomische Bildung als Allgemeine Bildung. Erziehung zur Neophilantropischen Bildung für alle im 21. Jahrhundert. Pädagogische Rundschau, Vol.75/1, 3-14. Berlin : Peter Lang

Bank, V. (2021). Verbraucherbildung: Kaufrationalität, Selbstschutz und Verantwortungsfähigkeit. Pädagogische Rundschau, Vol.75/1, 33-46. Berlin : Peter Lang.

Chopin M.-P. (2020). Transmettre, c’est mettre l’autre en mouvement. À propos des liens entre poétique, transmission et théorie des situations. Dans S. Dheur & J.-B. Maudet, Poésie des mondes scientifiques. Presses universitaires de Pau et des Pays de l’Adour, 115-132. (diffuseur librairie Vrin).

Colognesi, S. (2021). Synergies between educational science research and teacher training: An illustration of research as supporting training of future primary school teachers. Dans C. Van Nieuwenhoven, L. Leroux, S. Colognesi. Academia, no. 22, 148-171.

Derobertmasure, A., Duroisin N., Demeuse, M. (2020). Réforme de la formation initiale des enseignants en FWB ou le pays où l’on n’arrive jamais. Revue Nouvelle, 75, 7, 17-26.

Étienne, R. (2020). Changements dans la gouvernance du système éducatif et souffrance au travail des personnels de direction en France. Dans F. Gravelle. Nouvelle gouvernance scolaire : impacts sur l’agir des professionnels de l’enseignement, (pp.127-138). Montréal : Presses de l’Université du Québec.

Groux, D., Voulgre, E., Lavollée, D., Langouët, G. (2020). Plurilinguisme et développement durable : enjeux, priorités et défis. Paris : L’Harmattan.

En quoi l’éducation au plurilinguisme peut-elle contribuer à la prise de conscience des problématiques environnementales et sociales ? En quoi les langues ont-elles un rôle à jouer dans cette perspective et comment peuvent-elles apporter une contribution au développement durable ? Cet ouvrage interroge l’écologie des langues du monde, les rapports hiérarchiques qu’elles entretiennent entre elles, l’économie des échanges linguistiques, les représentations et le choix des langues, marqueurs de distinction et de domination. Le plurilinguisme est incontestablement ouverture culturelle et acceptation de l’autre. La fonction des langues dans l’École de demain et la façon concrète de les enseigner sont également questionnée

Jaeger, M. (2020). Les contours incertains du travail social : un facteur de perte de sens, La Documentation française, Revue française des affaires sociales,  2020/2, 51-72.

Jézégou, A. (2020). La présence à distance en e-Formation. Médiations et médiatisations – Revue internationale sur le numérique en éducation et communication59-67.

Reguera, A., Jorro, A. (2020). Estrategias de escritura de tesis en la ensenanza superior.  Cordoba : Presses de l’Université Nationale de Cordoba.

Kaddouri, M., Deltand M. (2020). Rapport conflictuel entre projet de soi pour soi et projet de soi pour autrui : analyse par les théories de la traduction et de la double transaction. Recherches en Éducation, 42, 114-125.

Mohib, N., Guillon, S. et Zheng, C. (2020). Retour d’expérience sur une pratique d’hybridation : l’intégration d’un MOOC hybride dans une formation en présentiel. Médiations et Médiatisations. Revue internationale sur le numérique en éducation et communication, 4, 78-88. https://revue-mediations.teluq.ca/index.php/Distances/article/view/155/98

Perez-Roux, T.,  Maleyrot, E. (2020). Un dispositif innovant dans la formation en masso-kinésithérapie : de l’intention de professionnalisation aux processus d’appropriation des étudiants. Dans C. Gardies, L. Fauré et S. Sognos (Dir.). Changement et professionnalisation, ( pp. 15-30). Toulouse : Cépadues.

Stamelos G. & Lempesi G.E. 2021. Gender and Higher Education: The Greek Case. In C. Fontanini, K. M. Joshi & S. Paivandi International Perspectives on Gender and Higher Education: Student Access and Succès (pp. 57-75). Bingley: Emerald Publishing Limited.

Stamelos G., Kiprianos P., Evangelakou P. & Kavasakalis A. (2021). Comprendre et prévenir l’abandon étudiant. La recherche en Éducation, 22, 1-23. https://www.periodicos.ufam.edu.br/index.php/larecherche/issue/view/420.

Stamelos G. & Gkotsis I. (2021). Are educational sciences useful in teacher education? Academia. 22, 122-146.