L’apprentissage transformateur : état des lieux et portée heuristique d’un construit en développement

Numéro coordonné par Chiara Biasin (Université de Padoue)

Il y a près de 40 ans, Jack Mezirow définissait le construit d’apprentissage transformateur. Cette notion constitue aujourd’hui une référence dans le domaine de l’éducation des adultes.

Mezirow  a défini le construit de  Tranformative Learning comme “the process of using prior interpretation to construe a new or revisited interpretation of the meaning of one’s experience as a guide to future action” (Mezirow, 2000, p.5).  Il considère que l’apprentissage est réellement porteur d’une transformation si, en dépassant le niveau instrumental ou d’échange communicatif, il produit une forme d’émancipation libératrice chez l’adulte.

 

En effet, analyser et comprendre l’apprentissage transformateur vise à mettre à jour, chez l’adulte en formation, le processus de recherche de sens des expériences vécues dans un rapport d’intercompréhension entre soi, autrui et l’environnement. Cette mise en sens des situations expérienciées convoque selon une démarche introspective les dimensions biographiques de l’adulte en formation. Le déclenchement d’une telle démarche révèle les cohérences d’un parcours mais aussi ses contradictions et ses paradoxes. Cette quête de sens des expériences vécues, ponctuées de remises en cause des choix et des décisions, s’accompagne donc de formes de désorientation et de confusion. Elle souligne combien la confrontation introspective peut révéler chez l’adulte en formation de rapports parfois délicats voire douloureux avec l’environnement. Néanmoins, par la mise en place d’une réflexion critique et d’un dialogue nourri d’empathie avec autrui, l’adulte peut être en mesure de s’ouvrir à des points de vue alternatifs. Ainsi, ces rencontres pourront le conduire à de nouvelles mises en sens des expériences vécues, ce qui peut créer les conditions d’une transformation.  L’apprentissage transformateur ne peut donc se réduire à un processus de construction de compétences ou d’acquisition d’habiletés ou de techniques pratiques. Créer les conditions d’un apprentissage transformateur de l’adulte en formation, c’est chercher à créer une conscience de soi et développer ainsi l’acquisition d’une autonomie.

 

Ce construit de Transformative Learning a suscité un intérêt croissant tant chez les chercheurs en sciences humaines et sociales que chez les formateurs d’adultes. Ce succès d’estime de l’apprentissage transformateur place aujourd’hui ce construit au cœur des nouvelles pratiques en formation des adultes. Il fait l’objet de débats scientifiques intenses et d’enseignements universitaires au sein de plusieurs curricula aux Etats-Unis notamment. De nombreuses publications scientifiques traitent de l’apprentissage transformateur. Elles soulignent combien ce construit est en développement. Elles mettent en évidence combien ce construit n’est pas seulement une théorie en émergence. Il sert aussi de cadre opératoire pour penser de nouvelles formes d’une ingénierie de formation.

Sans soute le construit nomade d’apprentissage-transformateur se trouve-t-il aujourd’hui convoqué et utilisé selon des perspectives que Mezirow lui-même aurait contestées. Il reste que l’apprentissage transformateur est une notion qui réclame d’être resituée dans son épistémologie initiale. En fonction de ses différents usages, à l’intersection de la recherche, de la formation et de la pratique, ce construit se doit d’être interrogé quant à sa valeur ajoutée pour penser ou refonder l’éducation des adultes. Sans ce détour indispenseable visant à réinterroger ses fondements épistémologiques et théoriques, le construit d’apprentissage transformateur est menacé de banalisation, voire de simplification. Il ne peut se réduire à être une expression singulière d’autres théories comme l’auto-référentialité ou la réflexivité.

 

L’objectif de ce numéro thématique est donc de dresser un état des lieux sur l’actualité des recherches portant sur l’apprentissage transformateur. Le projet de cette publication est aussi d’identifier, d’analyser et de comprendre le cœur même du construit d’apprentissage transformateur, à savoir le sens de l’interrelation entre deux processus : apprentissage et transformation. Les articles constitutifs de ce numéro devront répondre aux questions suivantes :

Peut-on considérer l’apprentissage transformateur comme une théorie de l’éducation des adultes ?

Quels sont les fondements épistémologiques et théoriques de ce contruit en développement ?

S’agit-il du seul construit visant à interrelier processus d’apprentissage et processus de transformation ?

Quels liens peut-on établir entre les travaux sur la réflexivité, ceux sur l’apprentissage expérientiel et ceux sur l’apprentissage transformateur ?

En quoi le construit d’apprentissage transformateur est-il original, voire innovant sur le plan des connaissances scientifiques ?

Quels impacts et quels effets la convocation et/ou l’usage de ce construit a-t-il auprès des formateurs d’adultes ?

Les auteurs intéressés sont invités à soumettre leur article pour 1 avril 2017 en suivant ce lien

N.B. Les auteurs sont priés de déposer leur article déjà anonymé et d’indiquer pour toute soumission dans les commentaires pour le rédacteur le titre de l’appel à communication visé

Laisser un commentaire

Filed under Appels à textes

Comments are closed.